Contes absurdes pour délier la langue

Edition: Planète rebelle | Paru en: 2009

8923-copie-2Lors de la dernière opération Masse Critique, j’ai décidé de ne demander que des livres courts et notamment des albums pour enfants. Ayant intégré l’IUFM (pour devenir professeur des écoles), la littérature de jeunesse, plus particulièrement jusqu’à 10 ans, m’intéresse grandement.

Jacques Pasquet est un jongleur de mots n’ayant pas peur de l’absurde. Tricoteur de récits loufoques, il aime à créer des univers où le rêve et le plaisir sont frère et sœur. Quelle famille !…
Tout à fait dans l’esprit de l’histoire de ce petit village qui n’avait pas de places, qui fut d’abord visité par une autruche, puis par une petite fille de rien du tout, venue d’on ne sait où. Et que dire des parents de ce brave garçon en manque d’oreilles ? De quoi plonger tout un pays dans une marée d’idées noires ! Bref, des histoires cousues de fils blancs…

 

MON AVIS

Tout d’abord je tiens à souligner qu’une note d’hommage venant de l’éditeur et qu’un marque page aux couleurs du livre accompagnaient cet album. Il s’agit d’une gentille attention qui fait toujours bonne impression et évidemment bonne publicité pour l’édition!

J’ai été étonnée de trouver un CD dans cet album. Effectivement la version audio de l’album existe (et peut se vendre seule), c’est une version contée et accompagnée d’une bande son musicale bien ficelée mais d’après moi parfois trop pesante, voire effrayante. D’un point de vue plus didactique… Je ne vois pas tellement l’intérêt de cette version audio pour les enfants… Je pense que ces derniers préfèrent évidemment que les histoires leur soient contées par quelqu’un de proche (parents ou même professeur), l’interaction est quand même plus préconisée que l’écoute simple d’un CD… De même pour une utilisation éventuelle en classe, l’utilisation de la bande sonore me semble désuète voire potentiellement créatrice de perturbations dans l’attention des élèves lors du quart d’heure quotidien de lecture préconisé par les programmes.

Les contes mettent en scène plusieurs expressions françaises, dont ces 3 expressions principales:

  • « Qui va à la chasse perd sa place. »
  • « Les murs ont des oreilles. »
  • « Le bonheur ne tient qu’à un fil. »

Les expressions sont prises au pied de la lettre par l’auteur, créant des situations totalement improbables et donc absurdes… comme l’annonce le titre! Les enfants ne sont en général pas encore trop formatés par la société et je ne doute pas qu’ils puissent trouver plaisir dans cette absurdité, voire qu’il n’y voit pas tant d’incongru que ça… mais bien des choses très simples et finalement très vraies.

Ces contes sont intelligents mais ne m’ont pas vraiment charmée, tout comme les dessins qui relèvent de l’enfantin mais presque trop… Ca me paraît brouillon, les couleurs sont un peu fades, tristounettes et à l’image de la bande sonore un peu pesante.

J’ai donc apprécié les jeux sur la langue dans cet album mais pas l’atmosphère qui s’en échappe. J’apprécie la nouvelle génération de littérature de jeunesse qui considère que l’enfant est capable de comprendre bien des choses, et donc ne lui mâche et ne lui cache pas tout.

 

https://i2.wp.com/www.babelio.com/images/Star2.gif

 


Je remercie les Editions Planète rebelle et Babelio pour ce partenariat!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s