Inkheart (Tintenherz)

IMGP7131Editions: Chicken House | Paru en: 2004 | Pages: 576 |
Auteur: Cornelia Funke

Je suis ravie de chroniquer, et d’avoir lu avant toute autre chose, cet autre roman jeunesse, premier tome d’une trilogie écrite par Cornelia Funke.

Meggie, douze ans, vit seule avec son père, Mo. Comme lui, elle a une passion pour les livres. Mais pourquoi Mo ne lit-il plus d’histoires à voix haute ? Ses livres auraient-ils un secret ? Leurs mots auraient-ils un pouvoir ? Un soir, un étrange personnage frappe à leur porte. Alors commence pour Meggie et Mo une extraordinaire aventure, encore plus folle que celles que racontent les livres. Et leur vie va changer pour toujours… Lire n’a jamais été aussi fascinant – et aussi dangereux.

 

MON AVIS

Tout d’abord, je me dois de préciser que j’ai lu ce livre vraiment lentement, non pas parce que le livre me procurait des difficultés quelconques ou qu’il ne m’intéressait pas, mais parce que j’ai vécu quelques semaines creuses en ce qui concerne la lecture. Pour être complètement honnête j’ai passé bien plus de temps devant des films ou des épisodes de Friends, Tru Calling et Ally Mcbeal que devant un bouquin! Nous avons tous nos petites passades, en voilà une qui passe doucement pour moi!

Malgré tout, Inkheart a été une très jolie découverte. J’ai trouvé l’histoire originale, très fournie et bien menée. Même si j’avais du mal à me mettre à relire dès lors que je décidais d’arrêter, j’ai vraiment passé un bon moment encrée (c’est le mot!) dans ce livre. L’univers proposé est réussi et on se prend au jeu assez facilement, on visualise très vite et très bien les différents personnages.

Pour cause, tout est très bien décrit dans ce livre, de l’apparence des livres justement aux personnages eux même et à leur environnement, sans pour autant plomber le rythme avec des pages et des pages de descriptions barbantes (et Dieu sait que je n’aime vraiment pas ça!). Le style m’a donc plu: un style simple mais détaillé et plutôt entrainant,en tout cas pour ce qui s’agit de la traduction anglaise (mon allemand s’est perdu bien trop loin dans les oubliettes pour que je puisse envisager la version originale!)!

Les personnages eux même sont très attachants, qu’il s’agisse de la petite Meggie, de son père Mo ou de la tante caractérielle Elinor, et tant d’autres évidemment (il faut laisser la joie de les découvrir aux futurs lecteurs!). J’ajouterai même qu’ils sont attachants et vraiment très nombreux et diversifiés!

Tout dans ce livre m’a charmée et pourtant – mauvaise passade en cause? – je n’ai pas eu de coup de cœur, et j’ai  bien eu du mal à être captivée…

 

https://i2.wp.com/www.babelio.com/images/Star3.gif

"Rain fell that night, a fine, whispering rain. Many years later, Meggie had only to close her eyes and she could still hear it, like tiny fingers tapping on the windowpane."

7a51781d8f_52536571_o2

(adaptation cinématographique)


D’autres avis? Découvrez la page bibliomania de Coeur d’encre sur Livraddict!

J’ai rédigé cette chronique dans le cadre d’une lecture commune, venez découvrir les avis de Lili44, Azariel87,Setsuka, Zatoun, Aily, Mystix, Laure du miroirFlo_boss, Fée Bourbonnaise, Wilhelmina

Publicités

Une réflexion sur “Inkheart (Tintenherz)

  1. Pingback: Coeur d’encre, tome 1 – Cornelia Funke | Le Boudoir de la Damoiselle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s