À Mélie, sans mélo

IMGP7790Editions: Livre de Poche | Paru en: 2010 | Pages: 250 | Auteur: Barbara Constantine

Ce petit roman est un vrai petit régal, un bouquet de fraicheur et de gaieté.

Mélie, soixante-douze ans, vit seule à la campagne. Pour la première fois, sa petite-fille, Clara, vient passer les grandes vacances chez elle. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu’elle a un problème de santé… Elle verra ça plus tard. La priorité, c’est sa Clarinette chérie ! Durant tout l’été (le dernier ?), Mélie décide de fabriquer des souvenirs à Clara. Des rigolos. Comme regarder pousser les bambous en écoutant La Traviata, chanter sous la pluie des chansons de Nougaro, goûter les mauvaises herbes qui poussent le long des chemins. Il y a aussi le vieux Marcel, qui va apprendre à Clara à faire de la mécanique… Et puis, comme la vie est vraiment dingue parfois, il y a Mélie qui va enfin rencontrer le grand amour… Cent cinquante ans à eux deux ? Mais quand on aime, on ne compte pas !

 

MON AVIS

Oui ce roman est court mais je vous rassure il n’y manque rien pour en saisir le bonheur et la fraicheur qui en émanent. C’est le genre de roman qui fait du bien au cœur, qui parle des gens tels qu’ils sont et de l’amour où qu’il soit: chez des enfants de 10 ans ou encore chez des personnes de plus de soixante-dix! Et ce, en toute simplicité (presque déconcertante! Mais vraiment plaisante)…

J’ai aimé le style, qui est vraiment fluide et au travers duquel on distingue  bien les diverses manières d’aborder la vie des différents personnages de l’histoire. Les phrases sont courtes et concises et résonnent comme des dialogues ou pensées de tous les jours, avec un langage actuel mais toujours correct et très agréable à lire.

Il m’est difficile de m’étaler sur un roman relativement court que j’ai beaucoup apprécié  (et dévoré, tout comme une salade fraiche et savoureuse!) qui plus est. Je vous le conseille énormément!

 

https://i1.wp.com/www.babelio.com/images/Star5.gif

campagne-derbyshire-238354

 

"A midi, comme avait menacé Mélie, ils ont mangé des salsifis. Et après, Marcel a fait une longue sieste sous le tilleul. Assez pétaradante.

Les commentaires ont été de bon train.

– Ca ne doit pas être très bon pour la couche d’ozone, tout ça…

– Il faudrait proposer de classer les salsifis dans les produits dangereux."

 


D’autres avis? Découvrez la page bibliomania de A Mélie, sans mélo !

Je remercie les Editions Le Livre de Poche et Livraddict pour ce partenariat!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s