Nosferatu, tome 1 : Si Vis Pacem

nosferatu-tome-1-L-gPeR4P

Nosferatu, tome 1 : Si Vis Pacem
de Peru et Martino

Editions Soleil
2012, 48 pages

Nul ne connaît son âge ou l’étendue de ses pouvoirs… Il était présent à la crucifixion du Christ, il a servi plusieurs empereurs romains avant de prendre sa liberté et a tué bien des hommes. Il est le premier vampire, Nosferatu. Aujourd’hui, après avoir disparu durant un demi siècle, il s’éveille d’un sommeil sans rêves, en Inde. Il n’est plus que l’ombre de sa puissance passée et il découvre un complot ourdi contre lui. Ses congénères comme ses ennemis ne désirent qu’une chose : le tuer. Mais ni la lumière ni les ténèbres ne veulent de Nosferatu, le non mort. Alors que les souvenirs de sa longue existence lui reviennent en mémoire, il comprend que sa seule faiblesse a été d’aimer. Tout a commencé sous le règne de Caligula. Les alliances et trahisons forgées en ce temps ainsi que le destin d’une femme ont façonné les deux millénaires de son histoire. Il est Nosferatu, le monstre qui a voulu vivre en homme…

separateur 1

♠ Scénario : Le premier tome de Nosferatu installe l’histoire et les différents personnages principaux. Jusque là, rien d’original, il faut bien y passer ! Pour un premier tome, Si Vis Pacem a du rythme.

Deux des personnages principaux, dont Nosferatu et son principal adversaire (un autre vampire), sont introduits par de nombreux flashbacks qui viennent nous expliquer la relation particulière qui les lie. C’est un processus qu’on peut surtout lire dans les romans, mais que j’ai relativement peu croisé dans la BD jusque là (mais je ne suis pas une connaisseuse hors pair du genre même si je l’apprécie grandement). Les  flashbacks participent au rythme de ce premier tome, même si au début ils peuvent déstabiliser un peu.

L’atmosphère est sombre, ne vous attendez pas à une BD  jeunesse innocente, car on en est très loin ! Dans tous les cas, ce tome d’introduction est très riche et donne vraiment gout à connaître la suite. Messieurs Peru et Martino ne nous annoncent que du bon.

♣ Dessins & couleurs : Les planches participent grandement à l’atmosphère sombre de cette bande dessinée, avec des tons très gris, marrons (tirant sur le sépia), bleus … Une atmosphère réussie qui colle très bien au scénario. Le coup de crayon est précis, plutôt angulaire, et m’a parfois rappelé certains comics américains. Les dessins sont très détaillés et participent beaucoup à la richesse de ce premier tome.

PlancheA_124496

separateur 1

     
Un excellent et superbe premier tome     

separateur 1

D’autres avis ? Découvrez la page Bibliomania du livre sur Livraddict.

Publicités

3 réflexions sur “Nosferatu, tome 1 : Si Vis Pacem

    • Si tu aimes un peu l’univers des vampires, notamment un peu sombre, lance toi c’est une très bonne BD !! (enfin pour ce premier tome, j’ai le deuxième, je ne devrais pas tarer à le lire !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s